Nature

Le recours aux engrais artificiels favorise la croissance sur les pâtures. D’un point de vue agricole, l’avantage de l’utilisation d’engrais réside dans l’augmentation de la productivité des terres. D’un point de vue écologique, l’inconvénient est qu’elle favorise les herbes à croissance rapide et tend à chasser les herbes de prairies à croissance lente. La biodiversité sur des terres fortement fertilisées ou traitées aux herbicides est donc plus faible que sur des terres non ou peu fertilisées.

Le programme Biodiversité permet de valoriser l’exploitation extensive des prairies de haute valeur écologique. Si divers critères sont remplis (par exemple, absence de fertilisation, abandon des pesticides, fauchage tardif ou densité de pacage plus faible), l’agriculteur peut recevoir une prime comprise entre 350 et quelque 600 € par hectare, selon le programme. Les zones en pente ou d’autres zones où une utilisation intensive n’est pas possible se prêtent particulièrement à une exploitation via le programme Biodiversité. Le programme Biodiversité s’adresse principalement, mais pas exclusivement (!) aux agriculteurs à plein temps. Les agriculteurs amateurs ou les autres exploitants peuvent également participer au projet.

La station biologique SIAS propose les services suivants : 

  • évaluation de vos pâtures et leur classement en zones éligibles et non éligibles,
  • conseils afin de sélectionner le programme le plus adapté,
  • préparation de la demande de subvention,
  • point de contact permanent pour les questions concernant l’exploitation des surfaces pendant une durée de cinq ans.